On the Passage of Bill C-16: Regarding Gender Identity and Gender Expression

From the CCCB statement, signed by Most Rev. Douglas Crosby, OMI, president of the Canadian Conference of Catholic Bishops:

Bill C-16, An Act to amend the Canadian Human Rights Act and the Criminal Code, was recently passed by the Parliament of Canada and received royal assent on 19 June 2017. This Act adds gender identity and gender expression to the list of prohibited grounds of discrimination under the Canadian Human Rights Act, and also modifies the Criminal Code to extend the protection against hate crimes to members of groups distinguished by gender identity or expression.

The Catholic Church sees all people, regardless of how they identify themselves or the manner in which they choose to live their lives, as possessing equally an inherent dignity bestowed on them by God our Creator. For this reason, unjust discrimination or violence against a person or community or class of persons is always morally wrong. From the moment of conception onward, every human being has the innate dignity of bearing the image of God. All persons, including those who identify as “transgender,” must always be treated with compassion, respect, and love.

Having in view the well-being, not only of Catholics but of all Canadians, we wish to express again our serious concerns with Bill C-16. Questions about freedom of speech, freedom of association, and freedom of religion are also likely to arise in connection with this legislation. We urge those of Catholic faith, and all people of good will, to be diligent in defending these freedoms and the vision of human dignity on which they are based.

Click here to read the complete statement.

Click here for Bibliography and Resources.

 

 

au sujet de l’adoption du projet de loi C-16 sur l’identité de genre et l’expression de genre 

De la déclaration de la CECC, signée par Mgr Douglas Crosby, OMI, Président de la Conférence des évêques catholiques du Canada:

Le projet de loi C-16, Loi modifiant la Loi canadienne sur les droits de la personne et le Code criminel, a récemment été adopté par le Parlement du Canada et a reçu la sanction royale le 19 juin 2017. Cette loi ajoute l’identité de genre et l’expression de genre à la liste des distinctions illicites en vertu de la Loi canadienne sur les droits de la personne, et elle modifie le Code criminel afin d’étendre la protection contre la propagande haineuse aux membres des groupes qui se distinguent par l’identité de genre ou l’expression de genre.

L’Église catholique regarde toutes les personnes, quelle que soit la manière dont elles s’identifient ou dont elles choisissent de vivre leur vie, comme investies d’une dignité inhérente que leur confère Dieu notre Créateur. Pour cette raison, toute discrimination injuste ou toute forme de violence contre une personne, ou une communauté, ou une classe de personnes, est toujours moralement mauvaise. Dès le moment de sa conception, l’être humain reçoit la dignité innée de porter l’image de Dieu. Toutes les personnes, y compris celles qui se disent « transgenres », doivent toujours être traitées avec compassion, respect et amour.

Soucieux du bien-être, non seulement des catholiques mais aussi de toutes les Canadiennes et tous les Canadiens, nous tenons à exprimer de nouveau nos graves inquiétudes au sujet du projet de loi C-16. Il est probable que cette législation soulèvera des questions liées à la liberté de parole, la liberté d’association et la liberté de religion. Nous invitons instamment tous les fidèles catholiques et toutes les personnes de bonne volonté à faire preuve de diligence en défendant ces libertés et la conception de la dignité humaine sur laquelle elles sont fondées.

Cliquez ici pour lire la déclaration complète.

Cliquez ici pour la Bibliographie et les Ressources.